Les incroyables nominations des oscars 2011

de le 25/01/2011
 
FacebooktwitterFacebooktwitter

Plutôt que de centrer cet article sur les nominations en question (elles sont disponibles sur 95% des sites de cinoche, et ici en bas de l’article) analysons un peu ce qui vient de se passer car il y a là plusieurs éléments ahurissants tout de même. C’est une habitude avec les oscars, cérémonie qui ne récompense quasiment jamais les meilleurs films, acteurs ou réalisateurs de l’année, mais tout de même parfois on atteint des sommets de connerie. Tout le monde a encore en mémoire le sacre scandaleux du médiocre Shakespeare in Love ou la récompense avec 20 ans de retard pour Martin Scorsese et ses Infiltrés (un de ses moins bons film, ne l’oublions pas). À tel point qu’on peut se demander si ce sont bien des professionnels qui votent.

Au rayon des bonnes surprises tout de même, on peut se réjouir de trouver, et nommé 10 fois, l’excellent True Grit des frères Coen, honteusement boudé par les Golden Globes. De même que la présence du merveilleux Another Year, cité seulement pour son scénario. Mais pour le reste, au delà des nominations sans surprises (Le Discours d’un roi, Inception, The Fighter, Black Swan… on savait déjà qu’ils y seraient) la présence de certains films laisse songeur, tout comme l’absence d’autres.

Tout d’abord, comment est-il possible que Christopher Nolan ne soit pas nommé en tant que meilleur réalisateur? Qu’on apprécie ou pas son Inception, ne pas y voir un modèle de mise en scène justement est une erreur de jugement absolument méprisable de la part des votants. D’ailleurs Inception a également été oublié dans la catégorie du meilleur montage, du grand n’importe quoi.

On peut également se demander les raisons pour lesquelles TRON: l’héritage n’est nomme que pour son montage sonore. La monstrueuse bande son des Daft Punk se voit balayée sans raison et le film n’est même pas cité aux meilleurs effets visuels! Mais le pire dans tout ça est que dans cette catégorie est nommé, pour sa seule citation, Au-delà de Clint Eastwood, dont les effets visuels sont proprement abominables! On nage en plein délire.

Petit coup d’oeil du côté des films étrangers: mais que vient foutre le mauvais Hors-la-loi dans cette sélection? Pour son sujet sans doute car jugé sur ses qualités cinématographiques il n’avait pas sa place aux oscars.

Les chemins de la liberté, l’épopée classique mais grandiose de Peter Weir, n’hérite que d’une nomination pour un oscar technique (les maquillages en plus) et n’est même pas cité au meilleur scénario adapté. The Tempest de Julie Taymor n’est cité que pour ses costumes. Salt est nommé au meilleur son… est-ce pour inviter Angelina Jolie à la cérémonie?

Dans cette logique on se demande encore pourquoi The Expendables n’a pas été nommé pour la meilleure photographie ou Alice au pays des merveilles pour le meilleur scénario adapté. Ou, soyons fous, Le Baltringue pour le meilleur film étranger! Non mais vraiment ces oscars, ça ne sert finalement à rien d’autres qu’à décorer des affiches de films déjà bien chargées…

Oscar du meilleur film :

Black Swan de Darren Aronofsky
The Fighter de David O’Russell
Inception de Christopher Nolan
The kids are all right de Lisa Cholodenko
Le discours d’un roi de Tom Hooper
127 heures de Danny Boyle
The Social Network de David Fincher
Toy Story 3 de Lee Unkrich
True Grit de Joel et Ethan Coen
Winer’s bone de Debra Granik

Oscar du meilleur réalisateur :

Darren Aronofsky (Black Swan)
Tom Hooper (Le discours d’un roi)
David Fincher (The Social Network)
Joel et Ethan Coen (True Grit)
David O’Russell (The Fighter)

Oscar du meilleur acteur :

Jeff Bridges (True Grit)
Jesse Eisenberg (The Social Network)
Colin Firth (Le discours d’un roi)
James Franco (127 heures)
Javier Bardem (Biutiful)

Oscar de la meilleure actrice :

Nicole Kidman (Rabbit hole)
Natalie Portman (Black Swan)
Michelle Williams (Blue Valentine)
Annette Bening (The kids are all right)
Jennifer Lawrence (Winter’s bone)

Oscar du meilleur acteur dans un second rôle :

Christian Bale (The Fighter)
John Hawkes (Winter’s bone)
Jeremy Renner (The town)
Mark Ruffalo (The kids are all right)
Geoffrey Rush (Le discours d’un roi)

Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle :

Amy Adams (The Fighter)
Helena Bonham Carter (Le discours d’un roi)
Melissa Leo (The Fighter)
Hailee Steinfeld (True Grit)
Jacki Weaver (Animal Kingdom)

Oscar du meilleur scénario original :

Another Year de Mike Leigh
The Fighter de David O’Russell
Inception de Christopher Nolan
The Kids are all right de Lisa Cholodenko
Le discours d’un roi de Tom Hooper

Oscar de la meilleure adaptation :

127 heures de Danny Boyle
The Social Network de David Fincher
Toy Story 3 de Lee Unkrich
True Grit des frères Coen
Winter’s bone de Debra Granik

Oscar du meilleur film d’animation :

Dragons de Chris Sanders
L’illusionniste de Sylvain Chomet
Toy Story 3 de Lee Unkrich

Oscar du meilleur film étranger :

Biutiful de Alejandro González Inárritu
Dogtooth de Giorgos Lanthimos
In a better world de Susanne Bier
Incendies de Denis Villeneuve
Hors-la-loi de Rachid Bouchareb

Oscar de la meilleure photographie :

Matthew Libatique pour Black Swan
Wally Pfister pour Inception
Danny Cohen pour Le discours d’un roi
Jeff Cronenweth pour The Social Network
Roger Deakins pour True Grit

Oscar du meilleur montage :

Andrew Weisblum pour Black Swan
Pamela Martin pour The Fighter
Tariq Anwar pour Le discours d’un roi
Jon Harris pour 127 heures
Angus Wall and Kirk Baxter pour The Social Network

Oscar pour les meilleurs décors :

Alice aux pays des merveilles : Robert Stromberg , Karen O’Hara
Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1 : Stuart Craig, Stephenie McMillan
Inception : Guy Hendrix Dyas, Larry Dias et Doug Mowat
Le discours d’un roi : Eve Stewart, Judy Farr
True Grit : Jess Gonchor, Nancy Haigh

Oscar pour les meilleurs costumes :

Alice aux pays des merveilles : Colleen Atwood
I Am Love : Antonella Cannarozzi
Le discours d’un roi : Jenny Beavan
The Tempest : Sandy Powell
True Grit : Mary Zophres

Oscar pour les meilleurs maquillages :

Barney’s version : Adrien Morot
The Way Back : Edouard F. Henriques, Gregory Funk et Yolanda Toussieng
The Wolfman : Rick Baker and Dave Elsey

Oscar de la meilleure musique :

Dragons (John Powell)
Inception (Hans Zimmer)
The King’s Speech (Alexandre Desplat)
127 Hours (A.R. Rahman)
The Social Network (Trent Reznor & Atticus Ross)

Oscar de la meilleure chanson :

Coming Home dans Country Strong
I See the Light dans Raiponce
If I Rise dans 127 Hours
We Belong Together dans Toy Story 3

Oscar du meilleur son :

Inception
Le discours d’un roi
Salt
The Social Network
True Grit

Oscar du meilleur montage sonore :

Inception
Toy Story 3
Tron: L’héritage
True Grit
Unstoppable

Oscar des meilleurs effets spéciaux:

Alice au pays des merveilles
Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1
Au-delà
Inception
Iron Man 2

Oscar du meilleur film documentaire :

Exit through the Gift Shop
Gasland
Inside Job
Restrepo
Waste Land

Oscar du meilleur court-métrage :

The Confession
The Crush
God of Love
Na Wewe
Wish 143

Oscar du meilleur court-métrage d’animation :

Day & Night
The Gruffalo
Let’s Pollute
The Lost Thing
Madagascar, carnet de voyage

Oscar du meilleur court-métrage documentaire :

Killing in the Name
Poster Girl
Strangers No More
Sun Come Up
The Warriors of Qiugang