France
 
 
 
 
Movies
 
LUCY Affiche
LUCY Affiche
LUCY Affiche

Lucy (Luc Besson, 2014)

Lucy, il y a des soirs comme ça où tout s'écroule autour de vous... véritable carton au box-office US, mais également carton critique, Lucy est un projet majeur pour Luc Besson. Le big bang, les premiers hommes, des dinosaures, un deus ex-machina, des asiatiques, des flics et Scarlett Johansson, nouvelle icône du cinéma d'auteur. Quelques ingrédients parmi d'autres de ce drôle de film où la liberté et une certaine forme de génie côtoient la bêtise la plus grasse. Un film qui aurait pu marquer la véritable renaissance de celui qui fut un si grand réalisateur, mais qui l'enterre encore un peu plus. Fut un temps où Luc Besson prenait son temps pour peaufiner ses films et en faire les portes-drapeaux d'un cinéma de genre français brillant, sans aucun complexe vis-à-vis de ses concurrents d'outre-atlantique. Ce temps est aujourd'hui bien révolu. Avec trois films sortis en trois ans, les choses ont clairement changé et si les films de L...


 
 
Movies
 
Expendables 3 affiche
Expendables 3 affiche
Expendables 3 affiche

Expendables 3 (Patrick Hughes, 2014)

Déjà à bout de souffle, la saga Expendables tente de se trouver une nouvelle jeunesse avec ce troisième épisode qui élargit le casting en pleine crise de jeunisme et fait appel à un réalisateur très prometteur. Mais à trop vouloir tirer sur la corde du "passage de relai", Sylvester Stallone et ses potes vont jusqu'à oublier ce qui faisait tout le charme du projet initial. La déception est à la hauteur de la liste de noms qui habillent l'affiche, c'est à dire énorme. Les Expendables, c'est quoi au juste ? Un concept tout bête : rassembler dans le même film des légendes du cinéma d'action, essentiellement des années 80 et 90, dans un spectacle bancal mais toujours généreux. C'est très simple et ça fonctionnait pas trop mal sur Expendables, un peu mieux sur Expendables 2, de quoi attendre un nouveau bond en avant pour Expendables 3. D'où l'intensité de la douche froide que représente ce triste spectacle qui a oublié son public pour d...


 
 
Movies
 
Colt 45 affiche
Colt 45 affiche
Colt 45 affiche

Colt 45 (Fabrice Du Welz, 2014)

Quand le polar francophone, ayant trouvé son nouveau souffle avec le lyrisme classique d'Olivier Marchal, a quand même réussi à déjà tourner en rond en essayant de reproduire la formule sans vraiment y apporter quoi que ce soit de nouveau, il est salutaire de voir débarquer des films comme Colt 45, qui n'a pas vraiment d'équivalent dans l'hexagone. En marge de projets clairement plus "personnels", Fabrice Du Welz s'est prêté au jeu du film de commande, même s'il a été plus qu'impliqué dans la réécriture d'un scénario parait-il fleuve. Un jeu qui a plutôt mal tourné, le mogul Thomas Langmann n'ayant visiblement pas apprécié le résultat final, assez radical, le film ayant changé de distributeur en mai dernier et le montage atterrissant en salles n'ayant pas vraiment de paternité (aucun monteur n'est crédité sur l'affiche, à vérifier sur le générique de fin). L'impression d'un film qui pose de gros problèmes se vérifie encore avec la...


 
 
Movies
 
Zero Theorem affiche
Zero Theorem affiche
Zero Theorem affiche

Zero Theorem (Terry Gilliam, 2013)

Le plus anglais des réalisateurs américains, aussi génial soit-il, n'a jamais vraiment eu de chance, autant au niveau des diverses catastrophes (naturelles et humaines) s'abattant sur ses tournages qu'à celui de la réception critique et publique de ses films. Zero Theorem ne déroge pas à la règle. Si sa gestation n'a pas vraiment souffert, le film a été accueilli entre l'indifférence polie, la déception majeure et une nouvelle occasion de tirer à vu sur un cinéaste en marge depuis bientôt 40 ans. Pourtant, cette conclusion de sa trilogie SF méritait un tout autre accueil. Évidemment, Zero Theorem fait légèrement pâle figure face à Brazil et L'armée des 12 singes, les deux premiers volets de cette "trilogie" dystopique consacrée à des sociétés orwelliennes. C'est un peu triste, mais c'est un fait, Terry Gilliam commence à s'essouffler, sans doute épuisé par tous ces projets avortés et ces drames à répétitions. Zero Theorem manque d...