Bulgarie
 
 
 
 
Movies
 
The Island de Kamen Kalev (2011)
The Island de Kamen Kalev (2011)
The Island de Kamen Kalev (2011)

The Island (Kamen Kalev, 2011)

Eastern Plays marquait la naissance d'un auteur bulgare plus que prometteur. Un premier film presque miraculeux, du genre à créer les espoirs les plus fous pour la suite. Et la suite c'est The Island, présenté dans l'indifférence la plus totale à la Quinzaine des Réalisateurs en 2011 et qui sort dans une indifférence toute aussi embarrassante. Mais il s'agit là d'une situation que Kamen Kalev a malheureusement bien cherché tant son second film transpire la prétention ridicule. Après avoir réussi l'exploit de trouver l'universel à travers l'intime, il se fourvoie dans un surréalisme grandiloquent en tous points ridicule, se perdant totalement dans son projet qui lui échappe au bout de 15 minutes de film. Si la première partie se suit gentiment malgré la sensation de réchauffé, la suite est d'une bêtise ahurissante. The Island c'est un peu le surréalisme pour les nuls qui rencontrerait le souvenir contrarié d'Antonioni, une œuvre bâtar...


 
 
Movies
 
Eastern Plays de Kamen Kalev (2009)
Eastern Plays de Kamen Kalev (2009)
Eastern Plays de Kamen Kalev (2009)

Eastern Plays (Kamen Kalev, 2009)

Les premiers films ont généralement ceci en commun, tous et quelle que soit leur nationalité : ils sont sincères, entiers, souvent faits avec les tripes d'un artiste qui ne sait pas s'il pourra un jour remettre le couvert. C'est pour cela que les premiers films sont fragiles et précieux, qu'ils soient brillants, maladroits ou carrément ratés. Eastern Plays fait partie de la première catégorie, sans le moindre doute. Tellement brillant, dans tous les sens du terme, qu'il nous éblouit, littéralement. Eastern Plays c'est l'histoire de deux frères, c'est l'histoire d'une ville bercée par une aube quasi permanente, c'est une histoire d'amour délicate et impossible, c'est le portrait d'une jeunesse, c'est bouleversant. Et le plus fort dans tout ça, c'est qu'Eastern Plays n'a rien d'un film noir et pessimiste, bien au contraire. Avec une sensibilité assez incroyable, le jeune bulgare Kamen Kalev livre un portrait de sa ville, Sofia, et parv...


 
 
Movies
 
abandonnée affiche
abandonnée affiche
abandonnée affiche

Abandonnée (Nacho Cerdà, 2006)

Après Génésis, son dernier court métrage de la trilogie de la mort (avec the Awakening et le terrible Aftermath) qui aura fait découvrir à la planète entière un auteur hors du commun, il aura fallu attendre 8 ans pour qu'enfin des producteurs lui fassent confiance et lui permettent de réaliser son premier long métrage... C'est presque scandaleux quand on voit l'immense potentiel présent dans ses courts! Mais plutôt que de râler inutilement, profitons de ce film fantastique espagnol qui risque avec les années de devenir son plus beau porte-drapeau tant il écrase à peu près tout ce qui a été produit dans le pays... et pourtant entre le cinéma de Balaguero, Plaza et Amenàbar, le cinéma de genre ibérique possède déjà de superbes atouts. Mais Cerdà apporte son univers complètement torturé, le résultat est un véritable cauchemar sur pellicule, une oeuvre psychologiquement violente, visuellement splendide d'une profondeur thématique presque...