Corée du Sud
-
TOUS LES ATICLES
 
affiche de Mademoiselle de Park Chan-wook

Mademoiselle (Park Chan-wook, 2016)

Retour en Corée, au moins en partie, pour Park Chan-wook après une expérience américaine plus que...

The World of Us (Yoon Ga-eun, 2016)

Pour son premier long-métrage, la réalisatrice Yoon Ga-eun signe une jolie histoire d’une douceur...

Reach for the SKY (Choi Woo-young & Steven Dhoedt, 2015)

Avec Reach for the SKY, Steven Dhoedt et Choi Woo-young signent un documentaire surprenant sur ce...

Poster de The Age of Shadows

The Age of Shadows (Kim Jee-woon, 2016)

Après un essai peu concluant aux USA, même s’il y signa ce qui reste le meilleur film de la...

Proj. Get-up-and-go (Yi Keun-Woo, 2016)

Après Project 577, Yi Keun-woo revient avec un nouveau faux documentaire loufoque sur la déchéanc...

The Tiger: An Old Hunter’s Tale (Park Hoon-jeong-I, 2015)

Scénariste émérite pour Kim Jee-woon et Ryoo Seung-wan, passé à la réalisation depuis quelques an...

Tunnel (Kim Seong-hoon, 2016)

Après s’être imposé sur la scène internationale avec son étonnant thriller Hard Day, son se...

Dernier train pour Busan (Yeon Sang-ho, 2016)

Véritable Terre Sainte de cinéma où tout semble possible, où lorsque l’industrie semble tou...
poster de Seoul Station

Seoul Station (Yeon Sang-ho, 2016)

En parallèle de son fun et frénétique Dernier train pour Busan, le cinéaste coréen Yeon Sang-ho n...

Poster de The Priests de Jang Jae-hyeon

The Priests (Jang Jae-hyeon, 2015)

En faisant de son dernier court son premier long-métrage, Jang Jae-hyeon réalise un film d’exorci...
Affiche de The Strangers de Na Hong-jin

The Strangers (Na Hong-jin, 2016)

Après deux premiers films qui furent deux véritables déflagrations, le surdoué Na Hong-jin a pris...
Affiche de Man on High Heels de Jang Jin

Man on High Heels (Jang Jin, 2014)

Réalisateur prolifique, plutôt porté sur la comédie d’action, Jang Jin s’attaque ici ...

Veteran (Ryoo Seung-wan, 2015)

Avec le troisième plus gros succès de tous les temps en Corée du Sud, Ryoo Seung-wan nous offre u...

Seven Swords (Tsui Hark, 2005)

Il y a maintenant 10 ans, Tsui Hark sortait Seven Swords, un film mutilé qui marquait son retour ...

A Girl at my Door (July Jung, 2014)

Présenté cette année, à la sélection Un certain regard du Festival de Cannes, où il a été chaleur...

Broken (Lee Jeong-ho, 2014)

Festival du Film Coréen de Paris 2014 : section paysage. Après quatre ans d’absence, le réalisate...

The Admiral: Roaring Currents (Kim Han-min, 2014)

Festival du Film Coréen de Paris 2014 : séance spéciale. Voici donc le mastodonte du cinéma corée...

The Fake (Yeon Sang-ho, 2013)

Spécialisé dans l’animation, le réalisateur coréen Yeon Sang-ho nous prend à contrepied en nous c...

The Terror Live (Kim Byeong-woo, 2013)

Festival du Film Coréen de Paris 2014 : section paysage. Pour son premier film de studio, Kim Bye...

Intruders (Noh Young-seok, 2013)

Festival du Film Coréen à Paris 2014 : section paysage. Jouant sur plusieurs tonalités et des pos...

Sea Fog – les clandestins (Sim Seong-bo, 2014)

Festival du Film Coréen à Paris 2014 : film d’ouverture. Quand il n’aligne pas les ch...

The Five (Jeong Yeon-sik, 2013)

Étrange Festival 2014 : compétition internationale Difficile de se faire une place dans la jungle...

Moebius (Kim Ki-duk, 2013)

Aussi génial soit-il, le cinéma de Kim Ki-duk, à quelques exceptions près, n’est pas vraime...

The Target (Chang, 2014)

Remake officiel du second film de Fred Cavayé, The Target avait tout pour se transformer en une p...

Hard Day (Kim Seong-hoon, 2014)

Difficile de faire son trou dans la jungle des polars coréens, qui n’en finissent plus de s...

Hwayi : a Monster Boy (Jang Joon-hwan, 2013)

Cela fait déjà 10 ans que Jang Joon-hwan avait quelque peu disparu des radars, depuis l’éch...

Pandémie (Kim Seong-su, 2013)

Le plus immense des succès au box office coréen n’assure pas un avenir radieux à son réalis...

Sunhi (Hong Sang-soo, 2013)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : film de clôture Après deux films qui semblaient marquer un...

Suneung (Shin Su-won, 2012)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : section portrait Après un premier film assez bancal et trè...

Passerby #3 (Shin Su-won, 2010)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : section portrait Le cinéma indépendant, qu’il soit c...

South Bound (Lim Soon-rye, 2013)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : section paysage Pour son cinquième film en solo, la réalis...

Perfect Number (Bang Eun-jin, 2012)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : section paysage Quand la réalisatrice de Princess Aurora s...

All Bark No Bite (Jo Byeong-ok, 2012)

Festival du Film Coréen à Paris 2013 : section paysage Premier long métrage de Jo Byeong-ok, All ...

Hope (Lee Joon-ik, 2013)

Festival du Film Coréen à Paris : film d’ouverture Tranquillement installé dans le top 20 d...

Snowpiercer, Le Transperceneige (Bong Joon Ho, 2013)

Plutôt que de plonger dans le grand bain à remous d’une production 100% américaine, Bong Jo...

Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)

Depuis Seven, en 1995, le thriller s’est formaté sur ce modèle pour ne produire qu’un...

Pieta (Kim Ki-duk, 2012)

Après son exil et son film-pénitence Arirang, Kim Ki-duk, ex-chouchou de la critique crucifié au ...

Night Fishing (Park Chan-kyong et Park Chan-wook, 2011)

Un maître en arts martiaux peut corriger toute une armée avec un bout de bois. De la même manière...

Mai Ratima (Yoo Ji-tae, 2012)

Festival du Film Asiatique de Deauville : Prix du jury 10 ans après avoir impressionné le monde e...

The Thieves (Choi Dong-hoon, 2012)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Film de clôture. Véritable phénomène de société en Corée d...

Helpless (Byeon Yeong-joo, 2012)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section paysage. Thriller dark et puzzle identitaire aux r...

From Seoul to Varanasi (Jeon Kyu-hwan, 2011)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section paysage. Narration éclatée, ode au spleen, éclatem...

2 Doors (Hong Ji-you & Kim Il-rhan, 2011)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section paysage. 2 Doors fait partie de ces documentaires ...

Silenced (Hwang Dong-hyeok, 2011)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section paysage. D’un fait divers sordide, Silenced ...

Penny Pinchers (Kim Jeong-hwan-I, 2011)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section paysage. Peut-être moins connu du grand public occ...

Self Referential Traverse : Zeitgeist and Engagement (Kim Sun, 2011)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section paysage. Pour son premier film sans son jumeau, qu...

An Empty Dream (Yoo Hyeon-mok, 1965)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Section classiques. Premier remake du pinku Daydream réali...

Masquerade (Choo Chang-min, 2012)

Festival du Film Coréen à Paris 2012 : Film d’ouverture. Gros succès du moment, bardé de ré...

La Servante (Kim Ki-young, 1960)

On le dit fondateur de la vague de cinéma coréen des Park Chan-wook, Bong Joon-ho et leurs clones...

Far Away : les soldats de l’espoir (Kang Je-gyu, 2011)

Kang Je-gyu est typiquement un des produits du cinéma sud-coréen dans tout ce qu’il a de pl...

King of Pigs (Yeon Sang-ho, 2011)

Festival Paris Cinéma 2012 : en compétition Depuis des années la Corée du Sud se rêve en pays pro...

L’ivresse de l’argent (Im Sang-soo, 2012)

En 2010 The Housemaid du surdoué Im Sang-soo récoltait une volée de bois vert, conspué par une ma...

In Another Country (Hong Sang-soo, 2012)

Hong Sang-soo est un cinéaste qui fait du surplace et c’est très précisément ce qui fait le...

The Cat (Byeon Seung-wook, 2011)

Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2012 : compétition. Avec son affiche magnifique et son ...

La Frappe (Yoon Sung hyun, 2010)

Festival Franco-Coréen du Film 2011 : Section Portrait Parfois l’aventure du cinéphile l...

End of Animal (Jo Sung-hee, 2010)

Festival franco-Coréen du Film 2011 : Section Paysage Aussi étrange que cela puisse paraître, la ...

Sunny (Kang Hyeong-cheol, 2011)

Festival Franco-Coréen du Film 2011 : Film d’ouverture Sunny ce n’est pas seulement B...

The Unjust (Ryoo Seung-wan, 2010)

Étrange Festival 2011 : Compétition Internationale. FFCF 2011 : Section Paysage. The Unjust resse...

J’ai rencontré le Diable (Kim Ji-woon, 2010)

Depuis The Quiet Family qui revisitait la comédie noire de façon tout à fait exquise (et qui serv...

The Day he Arrives « Matins calmes à Séoul » (Hong Sang-soo, 2011)

On l’aime le cinéma de Hong Sang-soo, c’est un fait. Ses personnages pathétiques, ses...

Arirang (Kim Ki-duk, 2011)

On était sans nouvelles de Kim Ki-duk depuis Dream sorti en 2008. Silence radio de la part de l&r...

The Murderer (Na Hong-jin, 2010)

Ne l’appelez plus « Yellow Sea », la fameuse mer jaune qui sépare la ...

L’île (Kim Ki-duk, 2000)

Il suffit parfois d’un film pour faire une carrière, ou pour la défaire. Dans le cas du gén...

Woochi (Choi Dong-hoon, 2009)

« Le magicien des temps modernes », c’est ça le dernier film-phénomèn...

Ha Ha Ha (Hong Sang-soo, 2010)

Avec Ha Ha Ha, Hong Sang-soo ne livre pas son meilleur film mais un film-somme, ou tout du moins ...

Carancho (Pablo Trapero, 2010)

Après Leonera et son brillant portrait des prisons pour femmes doublé du regard incisif et sans f...

Break Away (Lee Song-hee-il, 2009)

Film de clôture du FFCF 2010, par Alexandre Mathis de Plan-C. La Corée du sud a beau trouver un c...

My Dear Enemy (Lee Yoon-ki, 2008)

Sélection longs métrages au 5ème FFCF Avec déjà 4 longs métrages au compteur, pour la plupart sél...

The Man from Nowhere (Lee Jeong-beom, 2010)

Film d’ouverture du 5ème FFCF Chaque année voit son nouveau petit phénomène filmique en pro...

No Mercy (Kim Hyeong-joon-I, 2010)

Le polar coréen se porte très bien. À tel point que la Corée en produit énormément, jusqu’à...

Blood Island (Bedevilled) (Jang Cheol-soo, 2010)

Quand l’assistant du génial Kim Ki-duk sur le non moins génial l’île passe à la réali...

The Restless (Jo Dong-oh, 2006)

Parmi la pléthore de grosses productions sortant chaque année de Corée du Sud, il reste quelques ...

A Bittersweet Life (Kim Ji-woon, 2005)

Ils sont une poignée de réalisateurs en Corée à continuer de passionner l’occident, touchan...

Poetry (Lee Chang-dong, 2010)

3 ans après le merveilleux et bouleversant Secret Sunshine qui aura valu à son actrice principale...

Locataires (Kim Ki-duk, 2004)

On pourrait l’appeler le film de la rupture. Pas vraiment au niveau artistique car sur ce f...

Les Femmes de mes amis (Hong Sang-soo, 2009)

Le réalisateur coréen est un phénomène à lui tout seul. Depuis bientôt quinze ans il nous régale ...

Breathless (Yang Ik-joon, 2009)

Après The Chaser l’an dernier, la Corée nous envoie sa nouvelle bombe atomique. Cela fait m...

Mother (Bong Joon-ho, 2009)

On ne le dira jamais assez, Bong Joon-ho est peut-être LE réalisateur majeur apparu dans le paysa...

Le Bon, la brute et le cinglé (Kim Ji-woon, 2008)

Avec un titre pareil (pour une fois fidèle au titre original même si « brute &raq...

Thirst, Ceci est mon Sang (Park Chan-wook, 2009)

« Mélodrame érotico-gore tragique et déprimant », c’est ainsi que le ...

Lady Vengeance (Park Chan-wook, 2005)

Et nous voilà à la fin de la trilogie de la vengeance mise en place par ce génie coréen. Après Sy...

Old Boy (Park Chan-wook, 2003)

On continue la redécouverte de la trilogie de la vengeance avec le film qui a fait le plus parler...

Sympathy for Mr. Vengeance (Park Chan-wook, 2002)

Grâce aux fonds récoltés suite au succès monstrueux obtenu en Corée par Joint Security Area deux ...

2 Sœurs (Kim Ji-woon, 2003)

2003, une année bénie pour le cinéma coréen! Cette année sont sortis parmi les meilleurs films ja...

Bichunmoo (Kim Yeong-joon, 2000)

Un Wu Xia Pian coréen… c’est pas souvent bon signe tant le genre appartient seulement...

Joint Security Area (Park Chan-wook, 2000)

En 2003 avec OldBoy et son grand prix au festival de Cannes (à défaut d’une palme d’o...

Hansel et Gretel (Lim Pil-seong, 2007)

Venant du réalisateur de l’excellent Antarctic Journal, on pouvait s’attendre à un tr...

Samaria (Kim Ki-duk, 2004)

Estampillé « film mineur » du réalisateur coréen à sa sortie, ce Samaria a ...

Into the Mirror (Kim Seong-ho, 2003)

Voilà donc le film original qui aura servi de base au fameux Mirrors d’Alexandre Aja (avec ...

Save the Green Planet! (Jang Joon-hwan, 2003)

En voilà un film qui fait vachement plaisir!! La Corée a plutôt l’habitude de produire des ...

Je suis un cyborg (Park Chan-wook, 2006)

Bon ben voilà un film plutôt étonnant de la part de celui que le monde a découvert avec OldBoy (b...

Secret Sunshine (Lee Chang-dong, 2007)

Le cinéma coréen regorge de trésors qui valent bien mieux que tous ces films à la mode qui jouent...

The Chaser (Na Hong-jin, 2008)

Gros buzz à Cannes lors de sa présentation, critiques dithyrambiques, annoncé comme une bombeR...

City of Violence (Ryoo Seung-wan, 2006)

Annoncé comme la nouvelle bombe du film de baston en provenance de Corée du Sud, City of Violence...
affiche de The Host de Bong Joon ho

The Host (Bong Joon-ho, 2006)

Comment un réalisateur ayant déjà livré son chef d’oeuvre dès son deuxième film, en l&rsquo...

Barking Dog (Bong Joon-ho, 2000)

Il s’agit là du tout premier long métrage de celui qui réalisera plus tard Memories of Murd...