Canada
 
 
 
 
Movies
 
Sans titre - 5
Sans titre - 5
Sans titre - 5

Maps to the Stars (David Cronenberg, 2014)

Cronenberg débarque au festival de Cannes avec Maps to the Stars. Peu aidé par un scénario médiocre, le canadien mise sur son talent de metteur en scène et sur la fusion de ses motifs récurrents. Son 21ème long-métrage est un bel objet. Et c'était pas gagné. Pas très compliqué de deviner pourquoi David Cronenberg s'est lancé dans le projet Maps to the Stars. Ce scénario de Bruce Wagner, qu'ils développent ensemble depuis près de dix ans, fait entrer en symbiose les deux grandes formes du cinéma du canadien. La chair rencontre la psyché, le vomi se mêle à la névrose. Dans Maps to the Stars, les personnages sont hantés par des fantômes, ils disjonctent, fricotent avec l'inceste, manient les compliments en faux-semblants. Nous sommes à Hollywood, temple du paraître, où un sourire assassine bien plus qu'un revolver. Ainsi, des archétypes bourgeois se croisent : Julianne Moore incarne l'actrice vieillissante et accro aux médicaments en...


 
 
Movies
 
captives affiche
captives affiche
captives affiche

Captives (Atom Egoyan, 2014)

Avec ses derniers films sur une pente franchement descendante, la sélection d'un film d'Atom Egoyan, avec le souvent très mauvais Ryan Reynolds en tête d'affiche, en compétition à Cannes pouvait laisser songeur. Pourtant, il signe avec Captives un grand et beau thriller jouant avec les codes du genre et s'impose avec Prisoners comme une des plus intéressantes propositions de thriller alternatif du moment. Le tout écrit et filmé avec une élégance qui n'a que peu d'équivalent, de quoi transcender un récit qui, pris dans sa linéarité, s'avère on ne peut plus classique. Atom Egoyan aime briser le miroir des apparences, gratter le vernis de la haute société et prendre son public à revers. S'il ne revient pas au niveau de De Beaux lendemains ou du Voyage de Felicia, Captives est un exercice de déconstruction fascinant car, de par sa structure littéralement explosée, joue avec toutes les attentes du spectateur rompu au genre. Une déconst...


 
 
Movies
 
Tom a la ferme affiche
Tom a la ferme affiche
Tom a la ferme affiche

Tom à la ferme (Xavier Dolan, 2013)

Xavier Dolan agace. Il agace par sa jeunesse, par le fait qu'il soit parvenu à réaliser 5 longs-métrages à 25 ans, par son style, sa posture, son côté prétentieux supposé. Ce serait pourtant mal connaître l'animal que de le cantonner à une vaine étiquette (réal LGBT, auteuriste, québécois, abonné cannois, pick one) tant il se distingue par une ambition sincère de sortir de ses zones de confort tout en voulant parler à de plus larges publics de film en film. En témoigne Tom à la ferme, pur film d'artisan de la mise-en-scène, au sens le plus humble du terme. Aux yeux d'un cinéphile de genre, Tom à la ferme est un sacré rafraîchissement, surtout venant d'un réalisateur surestimé dès ses débuts comme "jeune prodige" et intronisé naturellement dans la frange auteuriste des films de festival. Xavier Dolan prend en effet à contre-courant les attentes de ses fans en se tournant vers cette adaptation d'une pièce de théâtre en pur thrill...


 
 
Movies
 
crying freeman affiche
crying freeman affiche
crying freeman affiche

Crying Freeman (Christophe Gans, 1995)

Après quelques années à la tête du magazine Starfix et la réalisation d'un segment de l'anthologie Necronomicon avec Brian Yuzna et Shusuke Kaneko, Christophe Gans se lance dans le grand bain du long métrage en 1995 avec Crying Freeman, adaptation de manga et véritable manifeste esthétique d'un cinéaste décidément en marge de l'industrie cinématographique française qui aura toujours autant de mal avec les "réalisateurs-geeks", mais sans doute moins que la presse qui lui tomba dessus avec virulence. Difficile au premier abord de croire que Crying Freeman est issu d'un réalisateur français. Tout simplement car Christophe Gans, cinéphile émérite et érudit ayant toujours défendu la contre-culture, représente à lui tout seul ce que le cinéma moderne se doit de représenter : l'art et le divertissement cosmopolite. Bercé d'innombrables influences provenant des quatre coins du globe, porté par une équipe technique tout aussi riche culture...