Brésil
 
 
 
 
Movies
 
360 de Fernando Meirelles (2011)
360 de Fernando Meirelles (2011)
360 de Fernando Meirelles (2011)

360 (Fernando Meirelles, 2011)

Jusqu'à présent, le brésilien Fernando Meirelles pouvait se targuer d'une œuvre relativement colossale malgré le peu de films réalisés, et ce même si Blindness en avait déjà déçu beaucoup. Adapter aussi brillamment John le Carré puis José Saramago n'était pas à la portée de n'importe qui. Avec 360, il livre une nouvelle adaptation, cette fois il s'agit de la pièce de théâtre à scandale La Ronde d'Arthur Schnitzler qui donna lieu à toutes sortes de réactions répugnantes au début du siècle dernier. 360 en est une adaptation très libre assurée par le très sérieux Peter Morgan (scénariste de The Queen, Frost/Nixon, l'heure de vérité ou encore Le dernier roi d'Écosse) qui sert de base à un véritable exercice de style pour Fernando Meirelles. Quelque part dans les traces d'Alejandro González Iñárritu il signe un film choral à la structure étonnante mais qui peine à dévoiler son véritable sujet. A moins qu'il n'en ait pas vraiment besoin et...


 
 
Movies
 
Tabou de Miguel Gomes (2012)
Tabou de Miguel Gomes (2012)
Tabou de Miguel Gomes (2012)

Tabou (Miguel Gomes, 2012)

Festival Paris Cinéma 2012 : en compétition On se gardera bien de dire si Tabou est le "film de la maturité" pour le portugais Miguel Gomes mais c'est clairement celui de la consécration critique. Un consensus presque effrayant mais qui s'impose pourtant en trente secondes de film. Le temps d'un prologue magnifique qui convoque les fantômes du cinéma documentaire en terre étrangère doublé d'une poésie imparable, avec son explorateur courant vers son destin tragique par passion, le charme opère déjà. Tabou, en rappel autant du lieu de la seconde partie du film que de l’ultime film de F.W. Murnau dont il reprend également la structure bipartite et chapitrée "Paradis - Paradis perdu" mais ironiquement inversée, est autant une œuvre de pur cinéphile cherchant à reproduire l'essence d'un film muet et le romantisme des classiques hollywoodiens qu'un film extrêmement moderne. Ainsi, Miguel Gomes ne récite pas ses classiques, qu'il a claire...


 
 
Movies
 
Another Silence de Cédric Klapisch (2011)
Another Silence de Cédric Klapisch (2011)
Another Silence de Cédric Klapisch (2011)

Another Silence (Santiago Amigorena, 2011)

Longtemps scénariste, entre autres pour Cédric Klapisch (Le Péril jeune et Peut-être), l'argentin Santiago Amigorena est passé à la réalisation en 2006 avec Quelques jours en septembre. Un film peu mémorable et bourré d'erreurs qui ne parvenait jamais à transcender son idée originale de départ. Cinq ans plus tard il revient avec un genre encore délicat car prêtant le flanc à la critique morale, le revenge movie. Le soucis est qu'entre les films de vengeance sud-coréens qui repoussent chaque fois un peu plus le concept (même si J'ai rencontré le diable semble avoir mis la barre assez haut) et un magnifique mètre-étalon européen qui se nomme Harry Brown, il est bien difficile d'apporter aujourd'hui une touche d'originalité. L'idée d'Another Silence est de traiter tout cela dans une sorte de veine auteuriste, et en prenant un personnage central féminin. Sur ce dernier point, rien de bien original car entre A Vif, Kill Bill et toute une ...


 
 
Movies
 
L'Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (2010)
L'Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (2010)
L'Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (2010)

L’étrange affaire Angelica (Manoel de Oliveira, 2010)

Manoel de Oliveira a atteint un degré de sagesse et de jouvence rare. Son film, l’Etrange Affaire Angélica, grâce à son mélange entre fantastique et mysticisme aurait bien sa place dans une programmation sur le cinéma de l’étrange. Annoncé par le ton mystérieux et romantique de ce titre, O estranho caso de Angélica en portugais, le film nous surprend du début à la fin, et nous laisse songeurs tant par la gravité et la profondeur des sujets abordés, que par l’extraordinaire acuité artistique d’un cinéaste âgé de 103 ans. Le film fut tourné dans la région de Douro au Portugal. Cela constitue pour le réalisateur un retour aux sources de son art, puisque son tout premier court-métrage Douro, faina fluvial (en 1931!), mettait en scène le fleuve Douro et la vie des marins. Parallèlement, il filme ici longuement les bêcheurs de cette région retourner le sol des vignes à flan de coteau. L’aspect naturaliste de son cinéma réapparaît donc apr...