Ecrit le 2012/10/03 par Nicolas Gilli in Interviews
 
 

The Theatre Bizarre : interview de Karim Hussain

karim hussain
karim hussain

Si le nom de Karim Hussain ne vous dit pas grand chose, ce n’est pas très étonnant. En effet, pour avoir un jour entendu parler de ce canadien pas comme les autres, vous êtes soit un amateur de cinéma extrême, soit un spectateur/cinéphile qui observe précisément les crédits des films. Karim Hussain c’est un artiste complet. En tant que scénariste on trouve son nom au générique du magnifique Abandonnée de Nacho Cerdà, en tant que réalisateur il peut être très fier de ses trois films incroyables (Subconscious Cruelty, Ascension et La Belle bête) et enfin il officie essentiellement en tant que directeur de la photographie sur des films tels que Territoires d’Olivier Abbou, Hobo with a Shotgun de Jason Eisener ou encore Antiviral de Brandon Cronenberg qui a fait sa première à Cannes en mai dernier. En gros, Karim Hussain est de tous les bons coups.

Il est également réalisateur d’un des segments de The Theatre Bizarre, Vision Stains, tout en ayant tenu le poste de DP sur les segments de Douglas Buck et Richard Stanley. C’est le dernier jour du Festival du Film Fantastique de Gérardmer que nous avons pu, avec Camille de feu CinemaisnotDead, nous entretenir avec cet artiste pas comme les autres.

Un grand merci à Karim pour sa disponibilité et à Benjamin Gaessler de Wild Side pour l’organisation.